28 novembre, 2011

Les Halles 1971/2011 : nettoyages au chalumeau



Il y a tout juste 40 ans, les superbes pavillons de Baltard étaient passés au chalumeau pour céder la place aux grotesques "parapluies" de Jean Willerval, architecte bien médiocre qui eut comme seul mérite de nous éviter le très épouvantable Bofill... Comme il y a une justice, on est en train de passer au chalumeau les parapluies de Willerval...
Rendez-vous en 2051... David Mangin et ses amis ont intérêt à s'accrocher... et les édiles à prévoir, comme pour les centrales nucléaires, au cas où le nouveau projet serait aussi cata, le financement de sa "déconstruction" comme on dit aujourd'hui pour éviter la très sémantiquement négative "démolition". Bon, ok, dans 40 ans...


3 commentaires:

daniel a dit…

Les pavillons Baltard, j'ai trouvé triste de les démolir, même si à l'époque, les parties de cache-cache dans les décombres avec les flics étaient assez épiques.
Les ruines actuelles de Willerval sont assez photogéniques, ta mère.
Aren't they, c'est comme ça qu'on dit en anglais ?!

P. P. Lemoqeur a dit…

Ah, les ruines c'est toujours beau... La Renaissance s'en est nourrie,le XIX° siècle s'en est gobergé, dans ses fantasmes romantiques et son goût du style troubadour...
Sauf que là, ce ne seront pas des ruines - pas le temps, le m2 trop cher, pour avoir le loisir de vieillir - mais de simples déchets...

daniel a dit…

Bon, oui mais les déchets, j'ai rien contre, il y a toujours quelque chose à glaner...fussent des images.
Quand aux ruines, je me demande si on ne les a pas toujours fabriquées, ne serait-ce qu'en s'y intéressant !

Site counter

Archives du blog