22 janvier, 2015

Équilibre


Mes joies sont en exil et mon bonheur a fui
Laissant sur le pavé des bruits tonitruants
Comme des chants de cirque,
Des cris d’églises mortes.
Je suis ici et là, au gré des habitudes
Je cours d’un bord à l’autre, le cœur à cloche pied.
Je suis en équilibre, en l'air, sans balancier
Ne bougez plus et puis, retenez votre souffle
Le moindre courant d’air pourrait me basculer . 



Soyez rassurés, ce ne sont que des mots. et le "poème" du soir (de l'instant)...

12 janvier, 2015

Mais qui tuer, nom de Dieu ! en son nom...


Bon, vu que la mayonnaise au sang tourne finalement assez vite, il va falloir trouver autre chose pour remonter les audimats, les chiffres de vente et les sondages., bref faire causer de soi.
Encore une tuerie bien torchée ? Pas facile d'égaler celles-ci, si peu de temps après et sans préparation .
Et puis faut pas rêver Charlie, c'est comme Capri...
Restent ces foutus feujs, mais ils seraient capables de se défendre et de surveiller, en plus des flics, certains endroits comme l'est la rue des Rosiers par le Betar depuis août 1982 et ce avec rigueur et efficacité.
On peut zigouiller du catho, mais faut le cibler, il est banalisé, c'est pas une petite croix qui le trahit, Se faire une sortie de messe ? Désormais contreproductif ! y a depuis hier un flic derrière chaque cierge, une mitraillette dans chaque pilier.
Les parpaillots ? mais Louis XIV a déjà fait le plus gros du boulot y a plus de trois siècles.
Alors restent les bouddhistes de toutes obédiences... encore faut-il que les tueurs sachent qu'ils existent... C'est certes la génération pétard, mais pas la génération Katmandou...
C'est pour ça qu'en bons anti-sémites généralistes ils s'attaquent de préférence aux juifs bien sûr, mais aussi comme les Dalton "qui se vendirent eux mêmes pour toucher la prime " à d'autres de leurs coreligionnaires, tout aussi sémites qu'eux mais, hérétiques.
La religion n'a rien à voir la dedans ?
Non c'est vrai, elle n'a rien à voir, mais décillez-vous, c'est encore elle qui touille la tambouille idéologique...

06 janvier, 2015

Ce matin dans le poste,

 
 une pétasse péremptoire autant que quotidienne anime un débat : " La France en 2015 : doit-on être optimiste ou pessimiste."
Deux débatteurs : un droite, un gauche, plus, interactivité oblige, des gens de la salle interviennent le temps de leur minute warholienne de célébrité.
Au bout d'une heure et des poussières de banalités formatées, on compte les points :
18 optimistes, 17 pessimistes ou le contraire, pas grave !
Ouf ! Y a des jours où l'on se dit que la France, eh bien, elle revient de loin !

01 janvier, 2015

De 5 en 5 soit de 10 en 10

en 1955 j'ai six ans et on se les gelait déjà en attendant l'an suivant .
en 1965, j'ai perdu mon grand-père bien aimé, j'y pense encore et tous les jours.
en 1975, passez-moi, l'expression, mais putain, je faisais une teuf d'enfer (on disait pas comme ça bien sûr) je trainais au Continental, au Bronx et les soirées fastes au 7 et ailleurs jusqu'en 78 ouverture du Palace,..
en 1985 j'étais apparemment sérieux dans la journée, la nuit en revanche...
en 1995 j'ai remis bien des choses au point, au poing, peut-être... le Marais et ses fastes, je m'en tape...
en 2005 comme aurait dit Louis XVI, roi admirable, "rien à signaler " c'est pas que je suis fidèle mais ça y ressemble un peu.
en 2015 ben on va voir, mais je suis en pleine forme
Il y a un bon dieu pour certains, ceux qui peuvent encore témoigner...

29 décembre, 2014

Mais pourquoi tant de ressemblances ? 


Aujourd'hui je rencontre par hasard, je suis pas demandeur, une missionnaire banalisée de la Communauté de l'Emmanuel venue dans une boutique amie porter la bonne parole et quelques odieux chocolats, prétendument de chez Fauchon quand ils sont de toute évidence après en avoir goûté un, discrètement recraché, de chez fauché...
Je la démasque à cette petite croix d'olivier qu'elle porte, entre des seins sans goûts, sans attraits ni vaillance, sur son lacet de cuir façon delvasto d'avant guerre, Elle distribue des mini-bibles, format paquet de clopes d'avant les vapoteurs (éditées par le diocèse de Meaux infiltré depuis longtemps par cette variole catholique) qui commencent curieusement par les évangiles en entier, toute charité bien ordonnée, suivis de l'ancien testament en version "digest", chronologie et proportions qui m'insupportent.
Eh bien, y a rien qui ressemble plus à une sectatrice des Témoins de Jéhova, hormis le fait qu'elle agit seule qu'une missionnaire de la communauté de l'Emmanuel.
d'un pape l'autre ou aveux de sagesse

Benoit :
- j't'avais prévenu, le blanc ça grossit ! m'enfin, moi maintenant, les bavaroises...
François :
- bah tu sais, confidence pour confidence, moi, le tango désormais...

27 décembre, 2014

2015 préparons-nous, en gros

en vrac, j'ai rien biffé de cette liste, mais j'ai mis mon grain de sel
1015
Établissement des fondations de la cathédrale de Strasbourg,
- ça c'est un bon début
1115
Fondation de Clairvaux par saint Bernard.
- ok ça me touche une burette sans faire vibrer l'autre
1165
Naissance de Philippe Auguste
- idem
1215
Fondation de l’ordre dominicain par saint Dominique.
- catastrophe, morts violentes et tortures sadiques de cathares et autres hérétiques...
Promulgation des statuts de l’université de Paris, par Robert de Courson.
- ca c'est plutôt bien, non ?
1465
Mort de Charles d’Orléans, poète, père de Louis XII.
- la mort d'un poète, c'est toujours inutile, ils ne devraient pas mourir même si comme disait l'un d'entre eux, après leur mort, leurs âmes "courent encore dans les rues".
1515
Avènement de François Ier.
- Ca valait le "coup"
Début de la construction de l’aile « François Ier » du château de Blois.
- ca valait le coup aussi
1615
Expédition de Samuel de Champlain jusqu’au site de Montréal.
alors ça, christ et tabernac' , je m'en fous
1665
Mort de Nicolas Poussin.
- Poussin était génial mais il m'emmerde. RIP
Mort de Pierre de Fermat.
- Je sais pas qui c'est
1715
Mort de Louis XIV.
- Ca devait finir comme ça quand même , depuis le temps.
Mort de Fénelon.
- Qui le lit aujourd'hui ?
Mort de dom Pérignon, « père du champagne ».
- Chaque fois que j'en ouvre une je pense qu'on aurait dû le canoniser avant Jean -Paul II
Ouverture de l’Opéra-Comique.
- Vite avant que Fleur Pellerin n'y mette les scellés
1765
Naissance de Nicéphore Niepce.
- ben oui, y a pas photo !
1815
Naissance d’Eugène Labiche.
- ouiiiiiiiiiiii ! i
1865
Mort de Pierre-Joseph Proudhon, théoricien politologue.
- Total respect
Naissance de Paul Dukas.
- on aime !
Publication par Alphonse Daudet des Lettres de mon moulin.
- Daudet, c'est comme les olives, ça m'a toujours fait chier ferme
1915
Mort de Jean-Henri Fabre, entomologiste, naturaliste.
- Étonnant bonhomme
Naissance de Roland Barthes.
- Aimable, trop aimable !
1965
Mort de Charles-Édouard Jeanneret-Gris, dit Le Corbusier.
- Le génie fait béton !
Mort d’Albert Schweitzer, médecin et philosophe
- ben oui, on est d'accord, mais pourquoi jouait-il de l'orgue ; nom de Dieu !
Lancement du 1er satellite français à partir d’une fusée Diamant
- On s'en fout
Inauguration du tunnel du Mont-Blanc entre l’Italie et la France
-On s'en tape .
2015
Fin du chômage en France et répartition des bénéfices des entreprises aux "travailleurs" .
- Ah j'oubliais, pendant longtemps, l'année a commencé le premier avril.
Histoire adaptée (époque Brejnev... c'est vous dire) mais toujours d'actualité


Le président de la république qui, débordé par sa charge, n'a pas vu sa maman depuis longtemps l'invite à l' Elysée pour lui présenter sa nouvelle compagne.
Il lui montre son cadre de vie. Sa maman lui demande
- C'est à toi tout ça ?
- Mais Maman, par la volonté du peuple, c'est chez moi,
et comme il fait beau, un chauffeur les conduit à la Lanterne où il dînent en bonne compagnie, maman voulant rencontrer BHL.

- Le lendemain ils vont à Rambouillet et à Chambord assister en 4X4 au rut des cerfs républicains. Comme c'est l'été un hélico véloce les largue au Bourget où un jet les emmène directos - Brégançon....
Et à chaque fois, émerveillée, mais un peu incrédule, maman demande à son fiston qu'elle n'a jamais vu que sous des ors de sous-préfectures ou dans son trois pièces du XVème
- C'est donc vraiment chez toi tout ça, c'est sûr, on ne risque rien ?
- Mais oui, Maman, je te jure, c'est chez moi. Tiens, regarde, si je sonne, là, eh bien il y a un serviteur qui va venir tout de suite !
Et effectivement comme par magie un larbin en livrée fait son apparition illico
C'est alors que la maman surprise mais toujours inquiète lui demande enfin, écarquillée :
- Mais dis-moi, François, mon chéri, tu n'as pas peur que les socialistes prennent le pouvoir ?

Macronphilie galopante et congrès de cougars journalistiques

A l'instant on cause dans le poste des gens qui ont marqué l'année
C'est le tour de Macron. Ah, la vache, le succès. De la part des mecs, c'est mitigé, tous visiblement fortement hétéros et jaloux . Mais venant de la brochette de créatures folliculaires qui ont fait leurs armes sous Françoise Giroud et Hélène Lazaref, c'est, dès son nom prononcé, un spray radiophonique d'hormones post ménopause qui frise l'indécence. Elles savent tout de lui, son âge donc sa jeunesse, son cursus, ses diplômes, ses affinités socialistes mais heureusement pas trop, son pragmatisme consensuel, ne manquent plus que la taille de ses sous-vêtements, l'ampleur de leur contenu le tout dit sur le ton de Mae West mâtiné de Marlène ou de Crawford.
Bref, Macron, certes, comble leur conscience politique droitisante, leur libéralisme médullaire mais de surcroit leur met, passez moi l'expression, la moule au court-bouillon.

Je serai Madame Macron, je lui ferais poser d'urgence un cock-ring électronique.

24 décembre, 2014

Eh bien oui, on l'a fait !

Paul et moi sommes allés tout à l'heure à Auchan, comme tout petit couple pédé ( et marié !) qui se respecte préparer nos agapes de ce soir.
Alors là, parfois je déconne, mais je vous jure. chrono en main pour vous le confirmer, y a rien qui ressemble plus à un un caddie d'hétéros un 24 décembre qu'un caddie de pédés de la même heure hormis, en temps de crise, une plus value du second sur le premier. Les enfants, ma bonne dame ! Ils vous ont déjà grugé une part du budget depuis deux semaines. C'est pour ça que le coup de l'assistance à la procréation, la prolifération des mères porteuses et les adoptions en pagailles... Ce sont les caisses de Carrefour, d' Auchan et d'ailleurs qui vont légiférer... pas les Boutin, les Mariton et autres farceurs de caddies.

Les religions de la PAROLE donc du LIVRE

Entre mes discussions pseudo-talmudiques avec Moshé (je suis pas de taille mais j'aime causer ! et puis faut dire qu'il a de l'avance étant tombé dedans quand il était petit ! ) et mes amitiés protestantes, heureusement que j'ai un peu laissé tomber les cathos, que les imams que je croise chaque vendredi me saluent, sympathiques certes mais flairent en moi un infidèle notoire, inconvertible et potentiellement subversif, que les Haré Krishna sont Krishna sait où, que les Témoins de Jéovah se sont fait le mot à mon égard, que je me suis débarrassé des Mormons depuis longtemps en en draguant un à chaque fois sans vergogne, parce que si c'était autrement, je serais à moi seul, ayant le contact facile, la tolérance chevillée au cœur, le paradigme le plus agnostique de tout l'œcuménisme francilien !

Vu ce qui se passe de nos jours

J’ai toujours détesté l’infâme guillotine
Avant elle la hache et le gibet fatal
Du bûcher des chrétiens, la vengeance divine
M’a toujours écœuré, tout autant que le pal.
Les mains que l'on ampute et la lapidation
La torture préalable et toute exécution
Je hais l’inquisition et la justice hâtive,
Les peines capitales et tous leurs pelotons
Mais ne puis m’empêcher quand ma colère est vive
Si je suis face à eux de crier : “ Mort aux cons”

23 décembre, 2014

Pilpoul thérapeutique  
En fait honnêtement , je vais vous dire, à bientôt 23 heures en ce 23 décembre, finalement , Noël, je m'en tape.
J'ai passé l'après midi à faire des photocopies avec Moshé en faisant le pilpoul, on adore ça ! Comme il connait forcément bien mieux la Bible que moi pour qui elle fut des siècles durant et pour les chrétiens en général sauf les protestants moins cons, mise à l'index. Il me dit des trucs incroyables donc croyables tout autant, et qu'il me fait lire, en français dans sa Thora bilingue et gainée de rouge 
Tenez, un prophète ressuscita un tas de gens d'un geste et en nourrit autant que JC des siècles après. avec trois pains et deux poissons...
Et là, nous sommes tous les deux d'accord, entre professionnels de la reproduction graphique artistique et légale, faudrait voir, coté droits d'auteurs...

Zemmour l' affirme : 

 

L'homme de radio, la star de la télé que la France entière pleure aujourd'hui, Jacques Chancel né Ahmed ben Mohammed était un djihadiste forcené. Il est mort hier dans sa cuisine en faisant sauter une bombe de sa fabrication, alors que son parkinson lui interdisait depuis déjà quelques mois toute manipulation d'explosifs.

22 décembre, 2014

Au nom de la liberté d'expression. 


Des âmes de tous bords, chastes et bien pensantes, gardiennes des Libertés et en particulier de celle du renard dans le poulailler se liguent pour soutenir un plumitif torve, recycleur avéré d'ordures éculées.
Ces défenseurs morbides de la chiasse pensée, de la haine visqueuse et du chancre-mensonge veulent laisser dire et écrire tout pour défendre cette Liberté dont Eluard en son temps sur "ses cahiers d’écolier, sur son pupitre et les arbres sur le sable sur la neige gravait le nom," et du sang du poète.
Alors, allez jusqu'au bout salopards médiatiques !
Signez la défense d'Hitler et faites ré-éditer son chef d'œuvre "Mein Kampf" , ferment de débats importants et bientôt productifs.
Signez le Protocole des Sages de Sion au nom de l'imagination fertile
Signez Bonnard, signez Pétain et Rebattet, Staline et tous les siens, et si un jour Poutine vous pond un chef d'œuvre immortel gorgé de haine, empli de sang tchetchène et de tripe ukrainienne, signez et défendez ces belles libertés et leurs auteurs aimés dont le soutien vous guide qui fait votre fierté.
Comme la guillotine, je hais cette liberté, celle de votre stylo ou de votre clavier : elle tue.
Si ce n'était pas interdit par la loi, n'étant pas un héros, j'en fais acte rhétorique, crevez, charognes immonde au nom de "Liberté".

 Voltaire et Boileau


Je vous ai causé hier de Voltaire aujourd'hui pour la même raison je vais vous causer de Boileau.
Bon, si Voltaire, je vous le confirme n'a pas dit ce qu'on lui prête, il est en revanche connu et rapporté par ses contemporains, fût-ce par pure malveillance, que Boileau n'était qu'une teigne et qu'il devait cette méchanceté congénitale c'est le cas de le dire, au fait que bambin se promenant sans couche dans une basse-cour rurale et coursant un dindon qui ne lui demandait rien, celui ci l'amputa d'une partie de son sexe ce dont il conçut une amertume éternelle dont d'aucuns spécialistes en littérature ressentent les effets dans son œuvre

21 décembre, 2014

ZEMMOUR ET VOLTAIRE 



Sur Europe il y a quelques heures un couillon matinal prend la défense de la liberté absolue d'expression donc par extension celle de n'importe quel trou du cul d'affirmer n'importe quelle saleté fût-elle de surcroit mensongère.
Et de nous citer la prétendue saillie de Voltaire : "Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je suis prêt à me battre pour que vous puissiez l'exprimer".
Mais le problème, défenseur cultancieux de fascistes en herbe, c'est que jamais Voltaire n'a prononcé cette sottise indigne et ce, pour deux raisons.
D'abord parce que c'est une connerie et que jamais il n'eût au nom de la Liberté soutenu la moindre coquecigrue.
Ensuite parce que c'est une universitaire anglaise du nom de Beatrice Hall (1868/1939) spécialiste de Voltaire qui voulant résumer ce qui s'approchait le plus de la posture voltairienne trouva cette formule stylistiquement si conforme qu'on finit par croire qu'elle était par sa structure pseudo-performative, de Voltaire lui-même.

19 décembre, 2014

 Faut tout refaire

Appris ce matin dans le poste qu'y a des gamins qui demandent comme cadeau de noël une opération de chirurgie esthétique
Ils ont raison:
Moi j'aurais bien aimé, mais jamais j'aurais osé demander à ma mère qu'elle me refasse et puis comme pour tout je savais jamais par quoi commencer...

Crèches suite et fin




Bon, je rends les armes ! Je baisse mes bras en croix !
Les crèches je suis pour !
Mais j'en veux partout
Je veux après, des galettes, frangipane , c'est mes préférées
Les rois mages ils sont déjà là , Qataris Koweitiens, Saoudiens
Je veux des œufs aussi à Pâques, partout !
Et puis des résurrections dans tous les cimetières, pas besoins de croquemorts, pour bouger les pierres c'est gratos.
Quand à l' Ascension, et la Pentecôte, juste un ou deux trucs à régler avec les aiguilleurs du ciel !
eh hop ! voilà la culture occidentale chrétienne sauvée du barbarisme

18 décembre, 2014

 Il s'emmerdait pas trop Picasso ....

17 décembre, 2014

Cuba et les USA enfin réconciliés.

Le monde entier se réjouit ! le dernier rempart communiste tombe ! ( Enfin presque la Corée tient debout !) C'est Marx qui se barre en cendres !
C'est la pègre de Floride surtout qui doit se réjouir.
Bientôt, Cuba va redevenir avant d'être le futur nouvel état des USA, ce qu'elle était avant Castro, le plus grand bordel caraïbe.
La Liberté ! Vous allez voir, salopes cubaines, par la grâce de Fidèle encore saines , épargnées et non encore plombées quand vont rappliquer vos macs de Floride, armés et qui vont vous cogner avant de vous mettre au tapin, la clientèle vous a précédées et vous attend de queues fermes.
Merci Mr Obama "Yes we Fuck ! " .
Allez les filles , au bout de deux jours , vous baiserez sans capotes parce que ce sera plus rémunérateur pour votre souteneur et ce même pas pour votre maigre profit. Vous pourrez en crever, pas grave, il y a du turn over, de quoi même entretenir le matos voir venir un moment avec les traitements. ...
Je sais, le sort des femmes à coté des "Marchés"...


Coucou me revoilà




Taxi !
Ca fait des années que je n'ai pas hélé un taxi en maraude , pas plus que je n'ai été pris en charge par l'un d'eux à l'un de ces arrêts où ils font la queue en refaisant le monde. et le dernier match de foot.
Le seul moyen d'avoir un rapport correct avec un chauffeur de taxi ,à l'époque c'était de l'agresser d'emblée, histoire de lui rappeler que le " client est roi en son carrosse". Après, fallait négocier l'itinéraire... avec des questions pièges pour tester votre " Paris" : " Par l'intérieur ou par les maréchaux. ? " soit, "je vous nique tout de suite ou on attend la fin ?". Après, lui faire éteindre RMC, ses gitanes maïs aussi sa gueule, surtout sa gueule et ses idées à propos de tout. Enfin fallait se garer en double file pour qu'il vous dépose , rappelant à toux ceux qu'il emmerdait "qu'il travaillait, lui, Môssieur" . Et puis,valait mieux avoir la monnaie pour faire l'appoint si vous ne vouliez pas lui laisser de pourliche.
Alors, honnêtement , le sort des taxis qui pour la plupart, justement au moment où vous aviez besoin d'eux sur les deux heures du mat :vous disaient '' j'ai fini ma journée, je rentre ", rien que pour cette réponse que si souvent me fîtes, crevez !
Crevez, tas de larves emmazoutés dans vos petites casquettes et vos propos racistes...

29 avril, 2014

Tranche de vie



Qu'est ce que j'apprends ?
J'ai à peine eu le temps de me hipstériser à grand frais que la mode en est déjà passée, obsolète, out, ringardisée à donf !
Ca va à une vitesse !
C'est bien simple, bientôt il faudra si on veut se la péter, être plus con que son ombre !

28 avril, 2014

Journée souvenir de la Shoah

Souvenirs
Nous étions, Françoise Levéchin-Gangloff, Antoine Tisné, Paul et moi à Erfurt pour une série de concerts. Nous primes une journée pour faire un tour à Weimar, honorer Bach, Liszt, et Goethe, et même ce bon Hummel que personne n'aime ! Nous décidâmes de nous rendre à Buchenwald qui est si près de Weimar qu'on se demande comment les habitants du centre ville pouvaient en ignorer l'existence. L'arrivée à Buchenwald est, sans qu'on puisse dire pourquoi insupportable. Une belle forêt, mais dont on a l'impression que chaque arbre, même s'il n'a pas connu la guerre, est imprégné par ses racines du mal, de l'horreur, comme ces pierres qui dans les champs remontent infatigablement à la surface d'année en année. Entrer dans cette forêt pourtant jeune c'est déjà ressentir la souffrance et la mort qui planent encore à raz du sol, dans les airs, dans les cimes, malgré l'odeur de mousse, du printemps. Chose bizarre on y entend pas un oiseau.
Arrivés au camp lui-même on se trouve face à des sortes de HLM, puisque le lieu connut une seconde jeunesse sous le régime communiste. Passé ces bâtiments on arrive là où seules deux constructions de la sinistre époque ont été conservées. Celle d'un petit crématoire et celle de l'accueil. Paul et Antoine partent devant pour aller voir ce qui en fait n'existe plus qu'à l'état de traces puisque tout a été rasé. Françoise et moi restons en arrière et visitons d'abord la salle d'accueil. Toute de blanc carrelée, il y a des lavabos à chaque angle, à croire que ces gens passaient leur temps à se laver les mains et puis dérisoirement tragique, sur un mur, une affiche de tests optiques avec les lettres de plus en plus petites... Ces lavabos et cette affiche sont finalement aussi insoutenables que le crématoire auquel nous jetons un coup d'œil hâtif. avant de regagner la sortie au plus vite, moi, pour aller vomir contre un arbre avant de rejoindre Françoise avec qui je vais pleurer à chaudes larmes en attendant Paul et Antoine.
Et Buchenwald ne fut pas le pire des camps...

Site counter

Archives du blog