18 juillet, 2009

Orelsan. Qui donc s'acharne contre Orelsan ?

Orelsan a été déprogrammé des Francofolies.
Car :
Orelsan a écrit, chanté et gravé il y a deux ans un rap extrêmement violent qu'il ne chante plus depuis longtemps.
On va pas revenir là-dessus j'en ai déjà parlé et il s'en est depuis plus de six mois, visiblement en vain, maintes fois expliqué.

Mais moi, ce qui m'inquiète, c'est cette vague vengeresse, consensuelle et qui plus est rétro-active à l'encontre d'un auteur, au nom d'une "pensée bien pensante" globalisée et imbécile qui refuse obstinément de comprendre sa démarche.
La question du talent ou non n'est même pas de mise en l'instant, encore que je trouve, mais c'est pour ma pomme, qu'il est loin d'en être dépourvu.

Tout ça pue l'autodafé médiatique et je me méfie plus de cette Inquisition moderne que du H1N1, fût-elle républicaine et soutenue par les conformistes de tous bords, féministes bornés de tous sexes, outragés et qui craignent les mots.

Le rap, oui ! le slam oui ! dit la morale dominante, mais quand ils sont aseptisés, "mild", charmants, façon MC Solar ou bien Grand Corps Malade ou bien pétardisés façon Doc Gynécon !

Orelsan met les pieds dans le plat... On va le lui faire payer, je le crains... et ce visiblement, avec ardeur, obstination.
On voudrait nous faire croire qu'Orelsan, c'est Youssef Fofana, tout comme, ou ni plus ni moins !

Pourquoi ? Rivalités de producteurs ? Implications sournoisement politiques ? Pourquoi un tel acharnement ?

Alors, mesdames et messieurs (dans l'ordre, je fais gaffe !) les censeuses et censeurs, castrateuses et castrateurs, emmerdeuses et emmerdeurs, empêcheuses et empêcheurs, et le génial Eric Pougeau, qu'est ce vous en faites ? Ah, vous ne connaissez pas ? Ouf ! Tant mieux pour lui...et pour ceux qui l'apprécient ! en voilà au moins un qui va momentanément échapper à la vindicte de la connerie ambiante et à la censure qui s'ensuit.




7 commentaires:

Anonyme a dit…

Je frémis à l'idée qu'une chanson (dont le texte est là: http://www.franceweb.fr/poesie/viansuit.htm)paraisse aujourd'hui...Ele se termine par ,"tiens salope" et me semble un tantinet misogyne... au premier degré?
La révolte des cons contre Orelsan est débile! Et prendre sa chanson au premier dégré est encore pire! MAintenant;, siles féministoïdes le veulent, on y va: interdisons tout ce qui est "anti-femmes"...Brassens, Corneille (Médée! ) , l'évagile avec la Marie, idole hypermachiste et Edith Piaf, chantre de la soumission au mâle ("mon homme", entre autres)ainsi que la plupat des chanteuse "réalistes" aux complaisances glauques envers le malheur et qui donnent l'exemple de la résignation!!
Tiens, personne ne pense à interduire le manifeste de Valérie Solanas... Il tombe pourtant sous le coup de la loi!Discrimination sexuelle ignoble! Lisez-donc sur le net cet historique "scum manifesto" qui est publié en français aujourd'hui!!

hors landau

lesa a dit…

il est completement con et nul a yech cet orelsan et je pense au premier degré .... j'ai bien envie de lui peter la gueule a ce morveux, siffleur de Kro et conducteur de R12 garenne. un bof, un nul aussi deb que Joe Starr.

mais par principe je reprends le slogan de voltaire.

quant a Solanas, elle est traduite en français depuis un bail.. et c'est juste intéressant historiquement
Et puis, a nous de nous faire du flouze avec nos chansons. je rêve ouais je rêve. CAR JE CHANTE FAUX

P. P. Lemoqeur a dit…

Lésa de mon coeur !

Cette histoire m'intéresse en partie pour ce que tu rappelles du slogan de Voltaire.
Etant au départ armé d'un préjugé défavorable, je suis d'abord allé voir le clip. Puis j' ai écouté attentivement les arguments d'Orelsan lui-même. Sur le clip, c'est clair, c'est un portrait charge, celui d'un con, cocu-bourré dans son petit costume qui pète les plombs. Aucune apologie de la violence là-dedans, mais un triste constat.Et ce d'autant plus que la nana n'est pas ridicule, pas alors pas du tout. Ce qui ne veut pas dire que, s'adressant à des esprits faibles ça ne puisse pas être mal interprété ! Mais ça c'est une autre histoire ! Dans ce cas on fait des raps et des clips sur la vie de Sainte Thérèse et on est tranquille(et encore !). Pour ce qui est D'Orelsan, il est loin d'être con, et au risque de se griller, continue de revendiquer le droit d'avoir écrit et rappé ce truc là ainsi, qu'une forme élémentaire de prescription qu'on lui refuse curieusement. Je préfère la violence purement réthorique d'Orelsan à la guimauve de ceux que je cite.

Anonyme a dit…

et moi j'imagine une chanteuse qui s'adresse à son ex en le menaçant de lui couper les couilles, de pratiquer sur lui les délicieuses violences décrites par Orelsan....
Je ne suis pas si sûre qu'un aussi vertueux courroux s'élèverait pour préserver sa liberté d'expression et de création.
Bon voilà quoi cette "chanson" d'Orelsan est dégueulasse et ceux qui interdisent au soi-disant artiste de se produire sont de fieffés crétins, ils lui font une pub d'enfer.J'aurai préféré qu'il chante dans ces festivals à fric et merguez et qu'on le laisse retourner à sa médiocrité crasse et à l'oubli.
Et je vous signale un très festival à fréquenter : le Kirchenmusik-festival en ajoutant .de il y a un beau programme.

Anonyme a dit…

Solanas est immonde et bien pire qu'Orelsan! En plus c'est une vraie crimpinelle avec flingue! Ordure..;On n'a pas le droit de critiquer Orelsan si l'on ne la désapprouve pas..elle a un intérêt historique à la Dutrou ou à la manièr des "deux maries", les féministes antisémites de "la femme française", superbe mouvement immonde du début du XXe.s...Hé oui, ça existe aussi! LE féminisme est à inventer! L'égalité est en recul,mais aussi à cause d'oidées comme celles qui consistnt à s'insurger our le plaisir contre Orelsan!
Féministe?et si l'on commençait par attaquer le vrai esprit dégueu?Les niaiseries doucereuses de Barbara Cartland, le genre Delly, la pouacritude gnangnan qui prend les femmes pour des andouilles mâtinées de cruches? Là est le danger!
Réveillez-vous, les filles!
Et Orelsan aussi est de votre côté! Vous n'êtes pas des pommes, non? Ni des serpents... Lotta continua! Pendant qu'on s'insurge décorativement contre Orelsan, contre Siné, il y a là, toiut de suite, en ce moment, des femmes battues, vioées, assassinées, des personnes cognées et tuées parce qu'on n'aime pas leur "race" ou parce que l'Amérique de Buschobama le veut!
Orelsan est marrant et même plus que ça!
marre dela petite bourgeoisie à "indignation vertueuse"!

Hors landau
Hors landau!

Anonyme a dit…

Ici le débat n'est ni sur la musi que,ni sur le slam ,le rap mais sur les mots.
Lorsque Pierre Guyotat utilise les même mots sous forme de rituel,nous sommes pris par la harangue,avec Orelson nous sommes entre un film
de mots réaliste & un noir polar de Jim Thompson.
Donc dans une guerre de mots.
aRa

caly a dit…

Salut PP

Heureuse de savoir que vous m'avez retrouvée.

Communion de pensée encore ?

J'ai "billeté" sur le sujet ici : http://ylac.wordpress.com/2009/04/02/vive-le-buzz/#comments

Belle journée :)

Site counter

Archives du blog