17 février, 2009

Le dail ! Je vous l'avais promis !

Ah ben couillon ! Y s'mouche pas avec un dail !
Voilà !
Alors celle-là je l'ai entendue plus que de raison ! Je continue même de l'employer régulièrement à la grande surprise de ceux qui m'entendent.
On va être clair, ça avait deux sens et deux usages très proches l'un de l'autre bien qu'un peu différents dans la nuance et malgré tout.
Je vous explique par l'exemple dont on sait qu'il vaut mieux etc, etc ...
Le voisin s'est acheté une belle auto. On ne sait pas vraiment s'il en a les moyens, bref : "Y s'mouche pas avec un dail !"
La voisine qui est un peu "m'as tu vue", un peu pimbêche qui se prend pas pour une merde, et ben, elle aussi " A s'mouche pas avec un dail ! "
Alors vous allez me demander c'est quoi un "dail" ?
Et ben c'est une faux ! Oui, cette lame qui sert à moissonner, mais qui est aussi l'outil de la Camarde. Serait-ce par ce biais une expression masquée des "Vanités" ? Qui sait ! Pour ce qui est du comment du pourquoi du qu'est-ce... et ben y'en sait rein ! donc, ça fait des années que je me demande en quoi le fait de se moucher avec un truc qui coupe serait l'expression du snobisme et de la prétention...
Le problème c'est que je n'ai jamais su non plus si c'était une expression générique poèt'vine ou une expression localisée dans le quartier de notre enfance, comme la "bourrique à Labénère" pour qui tout le monde prétendait avoir voté à chaque élection, voire une pure invention du grand-père Jean-Baptiste, qui aimait les formules et les disait si bien...
.


4 commentaires:

Anonyme a dit…

cher pp,
Et la gadrelle? hein, hein, on l'oublie encore, la gadrelle.

P. P. Lemoqeur a dit…

Non non, on l'oublie pas ! On en causera un jour !

François B a dit…

par chez moué, o s'dit "y s'mouche pas du coude", aussi...

François B a dit…

Selon une autorité compétente en la matière, il s'agirait avant tout d'"avoir les
moyens nécessaires pour ne pas prendre un objet mal approprié" (par exemple, à l'action de se
moucher.)Ce que vous saviez, mais, en en ayant parlé alentour, on m'a formulé ceci comme cela, et j'ai bien aimé cette mise en mots. Du coup, un dail ou autre chose!..

Site counter

Archives du blog