17 décembre, 2012

Georges Corm est intéressant !

Entendu cet après midi, une intervioue de Georges Corm à propos de son nouvel ouvrage intitulé "Pour une lecture profane des conflits".
Il y parle d'une manière claire et argumentée de la supercherie organisée qui prétend que la raison principale de nombreux conflits serait la question religieuse ou culturelle, quand elle est plus simplement de nature économique, géographique et plus cyniquement politique. Il stigmatise aussi et la stigmatisation est ici amplement justifiée la complaisance des "occidentaux" vis à vis de régimes aussi anti-démocratiques (émirats et autres régimes douteux ) que ceux qu'ils combattent. C'est remarquable; Corm est libanais, le moyen-orient, il connaît.

3 commentaires:

daniel a dit…

Le moteur des conflits est souvent ethnique, religieux, culturel, idéologique, coutumier, etc.
De l'ordre du verbe et de la parole.
Mais leur principale raison d'être est d'abord économique, vols, pillages et spoliations.
Ensuite géostratégique, mais toujours dans un but économique à venir, qui sera fait de vols, pillages et spoliations !
Souvent politique, mais toujours pour un obtenir un pouvoir économique que l'on conquiert ou que l'on s'offre par des vols, pillages et spoliations !
C'est bien que Georges Corm le rappelle.
Marx ne disait pas autrement...
La première chose que l'on fait, une fois son voisin occis, anéanti, on lui pique son frigo et sa mobylette. Après on justifie son vol, son pillage, sa spoliation par des motifs idéologiques, religieux, coutumiers, culturels, etc.
Les nobles fausses raisons de la barbarie ! Faudrait interdire les motocyclettes et les frigos.
Et les montres.
Et les cuisinières.
Et les roues de secours.
Et les tournevis.
Et les coupes-ongles.
Et les ratatines-ordures.
Et les tourniquettes.
Et, pour finir, les femmes, dernier objet de convoitise du barbare que nous sommes !
Arggghhh !

P. P. Lemoqeur a dit…

Tiens, c'est marrant et normal, ce que tu dis et que je n'ai pas précisé, on ne peut pas tout dire, c'est que Corm rappelle que tout acte guerrier est précédé d'une entreprise rhétorique (de communication,) préalable destinée à mobiliser les foules pour permettre les agressions les plus sommaires.
Il y a avant toute agression militaire une préparation verbale destinée à manipuler préalablement les consciences et les opinions de tous bords (gauche, centre et droite réunies)
On est bien d'accord !

Anonyme a dit…

Cher pp,
Il y a trente ans déjà, au temps de ma jeunesse pas folle-follichone du tout, Georges Corm était déjà un auteur très prometteur qu' à la fac de géo (j'en ai fait aussi!)les meilleurs profs recommandaient pour la justesse de ses analyses et la clarté de sa rédaction.Il travaillait à l'époque sur le Liban en guerre.
Angevine

Site counter

Archives du blog