23 avril, 2009

Heureusement qu'il y a des gens comme ça...


Je sais pas ce qu'il prenait avec son espresso, le Stefano di Giovanni alias Sassetta, mais le résultat est pas triste...
Le Bienheureux Ranieri Rasini délivre les pauvres de la prison de Florence que ça s'appelle. C'est un petit panneau de bois peint destiné à la décoration d'un autel, bref un bout de retable et ça se trouve au Louvre (photo du remarquable site Insecula, comme la Samar, on y trouve tout !).
Avouez que le bienheureux, la soutane en fusée, l'auréole en tête chercheuse, transformé en Scud pour aller perforer la muraille et aider les pauvres à se faire la malle, quand la porte à droite dans l'escalier semble ouverte, c'est épatant, non ?

2 commentaires:

Francois B a dit…

Un rocketeer catho ??
Superbe !!

lesa a dit…

ah oui, génial, surtout la porte ouverte

Site counter

Archives du blog