06 novembre, 2012

Instantané dans ma rue

Cet après midi en rentrant de la promenade d'Oscar le Chien, là où nous marquons une pause au carrefour avant de traverser, une jeune fille attend tandis qu'un jeune homme au loin descend vers elle à bicyclette.  Elle, black et callipyge, doit avoir quinze ans, elle déjà roulée comme un dessin de Crumb, collant de laine noir et par dessus tout ça une minijupe  pas plus large qu'une ceinture. Lui sur son vélo, il approche, une djellaba sur son jean ; le même âge qu'elle. De toute évidence ils se connaissent. Elle l'appelle de l'autre coté de la rue, mais il ne veut pas traverser, elle insiste, mais il  continue de rouler en lui criant dans sa fuite : " Non je peux pas, non je peux pas !", avant de disparaitre au carrefour suivant.  Il y a  un an, il devait porter une casquette de caill'ra. Aujourd'hui une calotte. Dès qu'il aura trois poils, sûr, il se laisse pousser la barbe, Quant à l'Impure, elle n'a plus qu'à en draguer un autre...     

1 commentaire:

daniel a dit…

Y a pas à dire, les temps sont durs !

Site counter

Archives du blog