04 mai, 2012

peines de cœur....

Bon , faut être honnête... je me croyais indestructible. Une sorte de Goldorak sexagénaire, prêt à piquer un cent mètres, toujours en forme, du genre qui n'a pas vu un toubib depuis quinze ans...  C'était le cas. Survivant du sida sans même être  séropo, bref une injure à la mort...réfractaire... 
Et puis, toc toc, c'est pas la mort qui frappe, c'est la vie. La vie qui vous dit...sans précaution aucune, la vie est mal élevée, que la pompe défaille... et que, c'est normal pour un fils de facteur d'orgue, votre cœur bat la chamade...  et que même si c'est comme ça depuis des lustres, sans que vous le sachiez, d'un seul coup, alerte !   il faut regarder ça de plus près, finalement,   ça urge. 
Alors vous vous dites  que c'était pas dans votre plan de carrière, mais alors pas du tout.. D'autant plus que c'est pénible... angoissant  :  respirer devient un luxe, un bonheur... Bien sûr ça finit par s'arranger. Vous tombez sur un cardiologue qu'est bien un peu psy sur les bords, juste ce qu'il faut... et si, il y a huit jours, vous ne pouviez faire deux pas sans reprendre votre souffle, vous faites comme je l'ai fait ce matin du vélo, j'adore ça...
N'empêche... Depuis quelques jours je fais du prosélytisme... Surveillez-vous !  que je leur dis  !  Tu parles ! au plus profond de moi même, je me dis, en jouisseur invétéré, que le mal dont je souffre n'est pas nouveau, et que me mettant la tête dans le sable,  je me suis payé du bon temps et que, ce faisant, j'en  serais aujourd' hui exactement au même point si je savais depuis quinze ans.....Je n'ai aucune morale... j'ai simplement dans mon déni de santé économisé quelques années de médicaments à la sécu...  Parce que j'ai eu du pot ? Oui, c'est évident....

Je vis, et ma nouvelle angoisse qui va durer deux jours, c'est va-t-on virer Sarkozy ?  Comme quoi....  







            

1 commentaire:

daniel a dit…

Pas d'angoisse P.P. si jamais Sarkozy passait, on ferait un p'tit coup d'Etat de derrière les fagots, tout est prévu.
On instaure la République Démocratique Populaire d'Île de France et des Environs, la RDPIFE, sans inclure la Corse qu'on revend aux albanais boutistes. On change de drapeau, pour les couleurs on est en pourparlers & négociations avec les héritiers de Sonia Delaunay et un soyeux lyonnais. Ensuite on nomme Hollande charcutier-chef de bouche au Palais de l'Elysée, Mélenchon directeur de collection chez Borniol, Pierre Laurent au ministère de la grissaille, de la tristitude, du suicide et du désespoir et sans oublier Dominique Voynet, parité oblige (!), au secrétariat d'Etat à la torture lente, elle a une bouillie d'orties d'enfer contre les parasites qu'elle pourrait expérimenter sur le petit Nicolas.
Ce n'est qu'un début. Mais qui risque de ne pas durer aussi longtemps qu'on l'a prévu...
Après, et seulement après, on réfléchit à toutes les conneries qu'on vient de mettre en place, place qu'on s'empressera de céder aux plus offrants pour se tirer fissa dans des contrées lointaines à l'abri des emmerdes et du T.P.I.
On, On est pour l'instant pas très nombreux, mais On, tu comprends bien, je ne peux pas dire qui On est !
A circonstances exceptionnelles mesures adaptées !
D*

Site counter

Archives du blog