02 juillet, 2013

La pensée du soir


Vous aurez sans doute remarqué, les vacances arrivant, qu'on n'en profite pas pour lire Proust, mais pour le relire...

8 commentaires:

daniel a dit…

Je viens d'apprendre que "Le Temps Perdu", en horlogerie, est la période qu'il y a entre le tic et le tac...

P. P. Lemoqeur a dit…

alors ça c'est extraordinaire !

P. P. Lemoqeur a dit…

question de temps, effectivement.... Céline (on est pas forcé d'aimer!) avait comme chacun sait ses formules, et je dois avouer que je trouve celle-ci particulièrement drôle sans être vraiment méchante : "Proust explique beaucoup trop pour mon goût : 300 pages pour nous faire comprendre que Tutur encule Tatave, c'est beaucoup trop"...

daniel a dit…

ça c'est son coté sympa ! C'est dans une interview ?
Tu sais, un jour un mec m'a passé à l'écoute un double trente-trois-tours d'entretiens avec Céline et c'était hilarant !
Faudrait que je retrouve ça sur internet !
Moi, ce sont ces bouquins, j'y arrive pas, ça me lasse !
Et pas seulement pour son coté anti-juif. Mais son style ou plutôt non, sa syntaxe ; j'ai essayé récemment Le pont de Londres, trois cents pages pour écrire comme ça (!):
"Déjà une foule devant la porte... Pourtant on s'était dépêchés... devant la grille... sur le trottoir... et tous le Times grand ouvert... Ils venaient sûrement tous pour l'annonce... Une belle maison d'apparence... du luxe... un grand jardin tout autour... des plates-bandes, des roses, du chouette !... un larbin contenait les personnes... il exhortait à la patience."
On se lasse, ça fatigue !
Trois cents pages !

P. P. Lemoqeur a dit…

Moi j'ai pas de problème, je le lis depuis que je suis gamin, (mon père m'a initié) . Le personnage pour le peu de film où on le voit filmé est assez répugnant veule, vieux et cassé, et pleurnichard, le contraire de ce qu'il est dans ses écrits - il n'y est pas pleurnichard, il est vindicatif... Et puis il est pour ceux qui aiment d'une infinie drôlerie. Et puis j'aime sa phrase, son rythme... Céline, en fait,ordure ou non, c'est un poète...

Calyste a dit…

Je suis personnellement du même avis que Daniel sur la syntaxe de Céline. Lu "Mort à crédit" et jamais plus lu de cet auteur, même pas le célébrissime "Voyage au bout de la nuit."

Quant à Proust, je serais curieux de savoir combien l'on réellement lu de ceux qui s'en targuent. Moi, l'avoir lu une fois m'a suffi, même si je n'ai pas détesté.
Le temps perdu, un terme d'horlogerie! Merci, daniel.

daniel a dit…

Je viens de visionner ça :
http://www.ina.fr/video/CPF86632261
c'est assez intéressant...
Surprise de vingt minutes !

P. P. Lemoqeur a dit…

Je connais... j'aime pas ...

Site counter

Archives du blog