11 juillet, 2013

In memoriam Verchu !


Aimable, Ségurel, Azzola, Horner et puis Verchuren ! Tout une histoire... Celle où l'on n'échappait pas à l'accordéon, dans les balloches, à la radio, pendant le tour de France. Verchuren c'était la star, avec Yvette.
Verchu, comme ses collègues de l'époque souriait en jouant, tous les accordéonistes étaient et sont toujours un peu comme le Chat du Cheshire, on finit par ne plus voir que leur sourire. En attendant, c'étaient de sacrés musiciens et pour la plupart d'éblouissants virtuoses. Azzola était l'accompagnateur des stars de la variété, Brel, "Chauffe Marcel" c'est lui, Barbara et d'autres... Verchuren lui c'était le musette, sans chichi... “Les Fiancés d’Auvergne” et puis comme les autres “ Perles de Cristal”... Malgré ça, comme tout le monde et les auvergnats, Verchu était belge... Et puis, bien avant le pianiste de France Gall, il fut le premier accordéoniste à jouer debout...
André Verchuren est mort aujourd'hui. 92 ans... Faut pas le plaindre... Sauf que André, en plus c'était un mec bien qui avant de suivre le Tour de France avait fait le tour d'Auschwitz au titre de résistant... Comme souvent , il faisait partie de ceux qui ne s'en vantaient pas..
On ne l’oubliera pas, Verchu !
   

2 commentaires:

daniel a dit…

Putain puceau, ça me fait plaisir que tu rappelles tout ces mecs là et Yvette !
Je croyais que tout le monde les avait oubliés !
Et que tu reconnaisses, toi qui est musicien, qu'ils étaient sacrément bons, ça c'est une réhabilitation !
Parce que hors du musette et de la démo-accordéon... hein !
André Verschuren! Je l'ai vu celui-là quand j'étais gosse et Aimable, je revois encore les affiches...
C'étaient des virtuoses ces musiciens !
Diou !

P. P. Lemoqeur a dit…

Y a pas de réhabilitation, y a simplement une reconnaissance. J'ai toujours préféré un bon accordéoniste à un mauvais pianiste...

Site counter

Archives du blog