12 octobre, 2012

Les expressions de la Violence


Le vocabulaire est et c'est heureux en constante évolution, les expressions générationnelles aussi. On a même intérêt à suivre vu la rapidité des modes et des changements. Ce n'est pas pour autant que c'est innocent
Quand j'étais jeune et vous aussi, quand vous aviez fait une connerie ou transgressé un quelconque interdit vous risquiez : de vous "faire engueuler
", "une beigne",  une "bonne raclée", voire une "sérieuse branlée".
J'entends hier à la radio-dans-le-poste une ado lycéenne à qui on demande quelle serait la réaction parentale si elle passait outre je ne sais quelle familiale contrainte s'écrier : " ah ! si je fais ça, c'est sûr, mon père il me défonce".
Ok, c'est purement rhétorique, n'empêche ! Putain, quelle horreur ! ce que c'est violent et pas seulement parce que c'est une fille qui le dit.
Je ne m'en suis pas encore remis...

3 commentaires:

daniel a dit…

Hier j'entendais un gamin dire très sérieusement à un autre, "si tu ne me donne pas une clop, j'te tue !"
Parfois ça me choque, parfois pas, ça dépend du ton, du regard et de l'air, goguenard, pince-sans rire, menaçant, brutal...
Je me souviens d'avoir lu un ouvrage sur les graffiti dans les toilettes, notamment il y en avait un dans les commodités d'une station service dont je me rappelle la teneur : "si vous ne me faites pas le plein immédiatement, je me suicide !"

P. P. Lemoqeur a dit…

Bien entendu que le ton importe. Il n'empêche que "je te tue" reste dans son exagération maximaliste beaucoup moins violent que "je te défonce" quand on pense à l'éventuelle connotation sexuelle (à peine) masquée de l'expression.

daniel a dit…

Oui c'est exact, le "je te tue" marque l'impossibilité d'exercer la violence, le meurtre est tabou, ce tabou est universellement partagé par presque tout le monde. En plus la disproportion entre tuer et donner ou pas une cigarette est évidemment grotesque.
En revanche le " je te défonce" marque, outre sa connotation sexuelle de viol, une volonté de destruction physique et morale de la personne. L'expression est terrible, car dans certaines situations elle est exercée en vrai et à peine exagérée. Et si on est dans l'exagération, ça ne prête guère à sourire...
Mais, comme j'ai du mal à croire que l'être humain français actuel, l'homo humanum actualis, soit aussi violent, je pense quand même que l'expression est volontairement exagérée par une adolescente pour hyper-signifier que son paternel ne badinera pas avec certaines choses...
Peut-être
Ou qu'une paire de claques vaut défonce de la personne !
Un magistrat municipal a bien été condamné en première instance pour avoir "défoncé" un jeune ...

Site counter

Archives du blog