23 octobre, 2012

Les Affinités électives (Die Wahlverwandschaften) Goethe pour rire, bien sûr !

Hier soir, avant, jute avant cette élection, s'est formée curieusement au fur et à mesure de l'arrivée du public, une répartition physique gauche/droite évidente ( la liste aux affaires actuellement étant a-politique mais malgré ses avatars récents plutôt à gauche-façon gauche... )
Bref bien qu'ils arrivassent e
n même temps, les gens de droite se sont assis d'instinct à droite et les autres avec le même instinct, à gauche... Je vous jure, y avait pas d'hôtesses ni de placeurs...
Par affinité ? C'est probable. Le premier arrivé de gauche c'est assis à gauche, le premier arrivé de droite, à droite, sans se rendre compte de ce qu'il faisait, tant mieux !

Je me dis qu'au moment de la Constituante en 1798, la topographie physique puis politique en fonction des affinités et du premier arrivé aurait pu être certes ce qu'elle est, mais aussi inversée...

3 commentaires:

daniel a dit…

Non P.P. elle n'aurait pas pu être inversée.
La majorité des citoyens sont des droitiers.
Ceux qui ne doutent de rien vont avec aplomb et assurance où leur main les mène, à droite.
Ceux qui doutent, qui sont incertains, qui sont maladroits, "gauches" ; ils vont de traviollle, ils s'assoient en dernier, là où il reste une place, à gauche !

P. P. Lemoqeur a dit…

Oui, certes, mais moi qui étais là avant l'ouverture et qui me suis planqué (je suis connu) justement pour voir au dernier moment, ce n'est pas ce qui s'est passé...

daniel a dit…

ça dépend de quel point de vue on se cache !
Si c'est devant, la gauche est à droite et si c'est derrière, la droite est à gauche.
Je suis à peu près sûr de dire une connerie, mais je ne vois pas où !
je vais étudier ça devant le miroir !

Site counter

Archives du blog