28 septembre, 2012

A propos des roms.

Je ne suis pas pour ni contre. Ils me déplaisent lorsque je les vois maquereauter leurs enfants en les faisant mendier, je n'aime pas leur arrogance, je n'aime pas quand ils cherchent dans le métro à me faire les fouilles en lousdé... et puis, comme tout le monde, la "pauvreté active" me gène, horriblement. Le pauvre, l'humble à qui l'on fait l'aumône, il est raccord, il génère la bonne conscience et l'empathie sociétale la plus absolue, le mendiant agressif qui veut vous délester, difficile de l'aimer...

Mais, voyez-vous, jamais, au grand jamais je ne serai pour ceux qui les maltraitent. Ce n'est pas une contradiction, c'est mon signe, un peu de mon paradigme d'homme civilisé.
Ok, je suis un bobo privilégié qui ne souffre pas de leur présence  ?
Et ta sœur, tu t'imagines que sa présence m'est agréable ?  

2 commentaires:

daniel a dit…

Interdire aux gens de se poser, c'est dégueulasse.
Se poser quelque part, pour se requinquer, pour rêver un peu et se projeter, c'est vital.
Il y a suffisamment de mal-logés ou de pas logés du tout qui ont tant de mal à vivre, à exister. Particulièrement ceux qui sont à la rue...
Virer les gens de l'espace public, le seul qui leur reste accessible, c'est le comble de la saloperie.
J'ai vécu une fois un "envahissement" de mon "espace vital" par des gens dans la merde ; certes ce n'est pas du tout agréable. Mais de là à appeler les flics ou à les virer manu militari, il y a une marge ! Dans mon cas, ce n'étaient pas des Roms mais des Normands qui vivaient tout comme ! Caravane pourrie, pneus à plat, alcools, bestiaux, éclats, chapardages, la panoplie quoi ! Les pauvres ressemblent aux pauvres, d'où qu'ils viennent où qu'ils aillent ! Et les pauvres, c'est chiant !
Toujours chiants !
C'est comme certains marseillais, très très chiants !
Un parisien qui vous veut du bien, bande de bons z'aryens prêts à tout !!!!!

daniel a dit…

Le CNDH Romeurope, indigné par les terribles évènements survenus à Marseille, demande l’ouverture d’une enquête
Le CNDH Romeurope exprime sa plus vive inquiétude suite aux évènements dramatiques qui se sont produits hier soir à Marseille. Des riverains ont évacué des personnes de leur lieu de vie, avant d’incendier le terrain et les effets personnels de ses occupants.
Un tel comportement est intolérable dans un Etat de droit et doit être fermement condamné.
Dans un climat de violence et de stigmatisation envers une population, climat aggravé par une politique qui ne met en œuvre que la fermeté, tout laisse à craindre que cette initiative ne restera pas à un acte isolé.
Nous demandons que le Gouvernement condamne fermement ces agissements et qu’une enquête soit ouverte pour faire la lumière sur ces évènements inadmissibles et l’attitude des forces de l’ordre.
Il est de la responsabilité du Gouvernement d’assurer la sécurité de chacun et de cesser de stigmatiser dangereusement des familles en situation de grande précarité.


Contacts presse :
Lola Schulmann, CNDH Romeurope : 06.35.52.85.46
Agnes Varraine-Leca, Médecins du Monde : 01.44.92.14.32 / 06.09.17.35.59
Claire Sabah, Secours Catholique : 06.78.46.94.97

Site counter

Archives du blog