22 juin, 2012

Averty, l'INA et moi...

A la suite de la publication en guise d'hommage que j'ai faite ici de la seule vidéo existant sur youtube de l'étonnante émission de J.C.Averty, réalisateur un peu "au purgatoire" Les Raisins Verts, je reçois un message furibard d'un prétendu juriste de INA..     
 
Anonyme a dit...
Je suis juriste à l'INA et je vois avec mécontentement cette vidéo pirate qui est, en plus, réalisée par JC.Averty, auteur si soucieux de ses droits. C'est une belle contrefaçon qu'il serait opportun de supprimer.
3:21 PM

Je lui réponds donc : 
Blogger P. P. Lemoqeur a dit...
Cher monsieur le juriste anonyme de l'INA,

C'est sans aucun doute vrai. Mais vous reconnaîtrez que les témoignages du génie d'Averty ne sont pas légions (c'est le seul) et que s'il faut compter sur l'INA pour promouvoir le souvenir d'un des grands inventeurs de la télé, il sombrera définitivement dans l'oubli vers lequel il glisse au nom du droit d'auteur en fût-il très sourcilleux...
Mais j'oubliais, vous êtes juriste, et l'idée d'un hommage rendu, ce qui est fût-il maladroit le cas de cette vidéo est une préoccupation artistique qui ne relève pas de votre compétence, dont acte.
La mémoire y perdra ce que la loi y gagne...

Demandez aux moins de cinquante ans qui est JC averty...
______________________________________________________________
Vous noterez que le "juriste" autoproclamé  considère que cette vidéo est non seulement pirate, mais réalisée par JC Averty... Une contrefaçon réalisée par l'auteur lui-même...  Faudra m'expliquer.  

Bon si c'est comme ça on ne causera plus jamais d'Averty...

5 commentaires:

daniel a dit…

Si il faut en parler car c'est un mec qui nous manque, lui et son "c(h)eveux sur la langue !

P. P. Lemoqeur a dit…

Sauf que s'il faut obéir aux injonctions des juristes de l'INA, on n'en parlera plus.

daniel a dit…

Oui ? Hé bien je vais la mettre moi z'aussi sur mon blog, rien que pour le plaisir de diffuser cette vidéo qui est non seulement pirate, mais réalisée par JC Averty... Une contrefaçon réalisée par l'auteur lui-même...! Cela me plait bien, ça me botte !
Et en plus à l'entracte, je me ferai du pognon en vendant des crèmes glacées à la vanille !
D*

riskofil a dit…

Un auteur qui s'auto-pirate, ce n'est pas si rare. A un concert, j'ai vu un groupe vendre lui-même ses CD pirates, vu que sur le CD officiel ils touchaient moins d'un euro.

P. P. Lemoqeur a dit…

Certes, mais ils n'envoyaient pas la SDRM coincer les acheteurs...

Site counter

Archives du blog