23 mars, 2009

Sur le piano, j'avoue,

ici comme ailleurs, c'est vrai, c'est le bordel...



7 commentaires:

Anonyme a dit…

Cher pp,
Vous comme moi, on sait bien que quoiqu'en disent les mamans (et je ne fais pas exception) idées claires et ordre mobilier n'ont aucun rapport.
Cette prise de vue me rappelle furieusement un désordre, d'anthologie, entraperçu il y a bien quarante, dans l'entrebaillement d'une porte, exceptionnellement laissée ouverte. Cette chambre située au fond du palier à droite au second étage d'une grande maison, je n'y suis entrée qu'une fois.
Angevine

P. P. Lemoqeur a dit…

et oui, on transporte tout à la fois, d'un lieu à l'autre, les objets et les fantômes, fussent-ils bienveillants... Je suis bien en ces lieux, car, vous pourriez en juger, presque tout y est, fors les êtres passés...

Anonyme a dit…

Et le léger désordre qui règne sur la cuisine n'empêche pas qu'il y soit mitonné de délicieux petits plats...
e-start

Marie-Laetitia a dit…

Ma doué, c'est que ça contient un piano à queue ! Pi c'est pas un quart en plus ! Ca ouvre des horizons ... ^^

P. P. Lemoqeur a dit…

Et oui, Marie-Laetitia, c'est un demi, alors ce qui est dessus c'est rien, si vous voyiez ce qu'il y a dessous...

Marie-Laetitia a dit…

Ah ben oui .... y'a un DESSOUS avec un piano à queue !!! oh la la mais alors j'ai la place d'en mettre un chez moi avec toute cette place à bordéliser que je vais gagner !! :D

amel a dit…

Un plateau de noix et noisettes, une lampe marocaine à génie, une sarbacane? pour traquer dans les bois moqueurs:), un portrait transportant au dessus à droite, des roseaux pensifs, et encore bien des trésors... dessous et aux alentours!
Quelle tristesse quand mes parents se sont séparés du trois-quart queue de mon enfance, c'est vrai qu'"il prenait trop de place" et personne n'avait pensé aux tonnes de rêves qu'il pouvait supporter...
Amitiés.

Site counter

Archives du blog