15 janvier, 2009

Anticlérical

Certains auront remarqué que je fais parfois preuve d'un anticléricalisme qui est comme toute chose commençant par anti et finissant en isme généralement assorti par les bons soins des bien-pensants du qualificatif de "primaire".

Il se trouve que j'ai rencontré depuis ma plus tendre enfance tout ce qu'a produit ces cinquante dernières années la gent ecclésiastique catholique (j'ai été épargné par tout ce qui est rabbin, bonze, pasteur, imam, guru, marabout... on ne peut pas tout faire, et puis on ne choisit pas forcément...).

Réguliers, séculiers, de haut rang, du bas clergé, homos, hétéros, alcooliques, buveurs d'eau, pédophiles, gérontophiles ou d'une conformité apparente, pauvres, fortunés, intelligents, gras, ineptes, décharnés, fétichistes du cuir, d'autres de la dentelle, petits bourgeois néophytes, agrégés de lettres, aristos, pic-assiettes, musiciens-organistes, ouvriers, gigolos convertis, psychanalystes, rôdeurs de pissotières, fins cuisiniers de gauche, ex-maos plumitifs, madones des back-rooms, de droite, voire d'extrême droite, j'ai ainsi rencontré pour des raisons diverses, par dizaines, tout ce qui portait soutane avant Vatican II et le jean depuis... Car la modernité n'a rien arrangé. Et si l'habit ne fait pas le moine, le costume gris et la petite croix à la boutonnière ne font pas pour autant l'honnête homme. Et bien, sur cette bonne centaine d'individus, deux étaient remarquablement humains, trois n'étaient pas indignes, cinq étaient excusables, tout le reste n'était que salopards intellectuels, racailles pseudo-mystiques, salisseurs de naïfs, enflures conseillères auto-proclamées et faux-culs dans tous les cas... Mon anticléricalisme est tout sauf rhétorique... il est le résultat d'un constat sur le tas, le tas de merde...
.

4 commentaires:

Olivier Autissier a dit…

Je partage.

Anonyme a dit…

On pourrait dire - simple logique comptable - que ce soit le cas des autres religions, ce sont des humains après tout. Et les athées dont je suis, ben ils sont aussi faillibles que les autres, mais il me semble qu'ils polluent moins l'esprit, suis-je de parti pris?

P. P. Lemoqeur a dit…

Certes, et j'ai bien précisé que je ne parlais que de ce que je connaissais, chacun sa croix !.

Pour ce qui est des athées ou des agnostiques, ce qui les distingue,non des croyants de base mais des prêtres de tous poils, c'est qu'ils n'ont pas de statut, pas de "raison sociale" pas plus qu'ils n'ont quotidiennement de fond de commerce... Les athées ne font pas partie d'une structure organisée pyramidale...

Et puis il y a aussi des croyants qui ont décidé de supprimer les intermédiaires...

Pour ce qui est d'être de parti pris, heureusement que vous l'êtes...

Le consensus, c'est la gastro de l'esprit, ça fait chier !

Marie-Laetitia a dit…

en fait vous êtes devenu anticlérical secondaire, ce qui est un réel progrès. Continuez comme ça, bientôt le Master !

Site counter

Archives du blog