28 janvier, 2009

Ah ! les morues !

Avec cette histoire de grève, j'écoute ce qui se dit dans le poste. J'écoute les auditeurs qui causent, les inter-actifs de la politique domestique, les logorrhéiques de l'analyse à usage interne, les péremptoires de bouts de comptoirs. Et bien je m'attendais à subir les insanités formatées de cadres responsables assommés par le destin, de rescapés très fiers des vagues du CacaRente, de vaillants petits patrons ensuqués par la crise, les injonctions superbes de patrons régaliens, bref les saillies réjouissantes de couillus en tous genres. Et bien non, les pires avanies anti-grèvistes sont sorties comme les vipères de celle de la gorgone, de la bouche avachie de nombreuses ménagères. Et vous savez ce que c'est, leur conviction intime, leur argument costaud le plus souvent proféré ? Et bien, tout simplement que ces fumiers de grévistes, ces inconscients de salopards privilégies, ils font ça rien que pour faire chier notre président qui inonde sa chemise au charbon ! rien que pour l'empêcher de mener à bien son Grand Oeuvre. Pour elles, le gréviste, certes fout le bordel, mais pire, ce n'est et avant tout qu'une boule de haine antisarkozyste primaire...
Je vous jure, j'invente rien, je les ai entendues. Mais qu'est-ce qu'il leur fait ? Il a un "piège à rombière", un "joujou extra", un "philtre à bignoles" ? Ah ! les salopes ! Il les fait mouiller de la conscience politique ! Y a pas à chier, il est fort !
.

2 commentaires:

Olivier Autissier a dit…

Il se pourrait bien quand même qu'elles mouillent davanatage, plus bas.

Mariléti a dit…

Taggé
http://hemipresente.over-blog.com/article-27344791.html

Dsl c'est le dernier que je fais passer ca me gave

Site counter

Archives du blog