06 juillet, 2011

Oh ! ce François-Marie Banier, ma chère, c'est la Gay Shame à lui tout seul !

C'est la radio qui le dit !
Banier, photographe mondain et très "vieillards fortunés friendly", part s'encanailler l'objectif sur les Champs Élysée. Un SDF connu depuis des années pour ses prestations avec sa canne à pêche devant les magasins lui semble un bon sujet, le pauvre c'est bien connu, c'est furieusement graphique. Il le photographie sans lui demander son avis. Mais le sujet n'est pas d'accord et lui ordonne de vider "sur le(s) champ(s)" son numérique. Si les pauvres maintenant veillent sur leur droit à l'image, où allons nous, nous les photographes milliardaires ? C'est pourquoi, Banier lui rétorque quelque chose comme "Ta gueule, clochard". Le clochard lui balance, c'est justice, une mandale dans la tronche. Le mondain s'en va furieux et porter plainte. Le clochard raconte qu'il a quand même passé une nuit au poste... Et que les flics qui lisent Gala et Paris Match lui auraient dit : "mais tu ne savais pas que c'est un photographe célèbre ?" Lui, Banier il connaît pas ... Il pense à Arthus Bertrand... C'est vous dire...
L'avocat de Banier fait savoir dans la journée qu'on a retiré la plainte... passer pour une enflure ok, mais en plus pour un con, c'est trop pour un seul jour...

Ah, Banier ! c'est la honte de chaque instant...

1 commentaire:

daniel a dit…

C'est con pour F.M. Banier, qu'il soit si con parfois. Même souvent. Car j'aime bien certaines de ses photos, des portraits, et aussi ses paysages très grand format en noir et blanc, et neige, avec des textes en blancs écrits sans doute en noir sur le négatif. En revanche je déteste ses rares bouquins.
J'aime son coté voyou qui a grugé les Bétencourts & C° !

Site counter

Archives du blog