28 septembre, 2011

Gentil, gentille

J'ai décidé de réhabiliter ces deux adjectifs très qualificatifs.
Oui, c'est bien d'être gentil, gentille.
Ça vous fait rire, venant de ma part?
Mais être gentil ce n'est pas ne pas dire des vacheries à ceux qui les méritent, ça veut dire avant tout, à défaut de faire du bien, au moins ne pas nuire.
Primum non nocere dit en latin le serment d'Hippocrate qui reprend une formule bien antérieure à Hippocrate lui-même .
Je suis personnellement fier d'être gentil. Je ne me sens pas con pour autant. Être gentil, c'est tout bêtement savoir aimer. Savoir ? Ça s'apprendrait donc ? Mais c'est que c'est bien possible, que ça s'apprenne... On inculque bien la haine...

2 commentaires:

daniel a dit…

"gentil coquelicot mesdames,
"gentil coquelicot nouveau."
On régresse Pépé ?!
Bah, ça ne peut pas faire de mal...

Puisqu'on filosofe, j'ai découvert un mec, Nicolas Grimaldi : il vit dans un phare et semble penser des trucs intéressant ; notamment à travers un article-interview dans un récent numéro de Libération

P. P. Lemoqeur a dit…

Eh non, justement non,

et dans le cas de la chanson, gentil veut dire "joli", pas "bon"...

Site counter

Archives du blog