15 février, 2012

avant que Vanneste et afidés néo-négationnistes ne s'en prennent à d'autres, voici la nomenclature indispensable.


7 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour PP,
je m'interroge sur cette affaire. Apparemment et vu notre connaissance actuelle des faits historiques ce que dit Vanneste est vrai. Plusieurs historiens l'attestent et ils ne sont pas négationnistes. En effet, il ne dit pas qu'il n'y a pas eu de déportés homosexuels en France car il y en a eu c'est indéniable ; mais il dit qu'ils ont été déportés pour d'autres faits (attentats, complots etc...) Les historiens sérieux, qui ont travaillé sur ce sujet n'en disent pas moins.Faut-il aussi les interdire ?
Que ce soit bien clair je ne soutiens aucunement Vanneste que je ne connaissais pas il y a 24h mais je m'interroge en ayant écouté un débat entre hommes de droite et de gauche qui disait que le fond de la déclaration est vraie. Si c'est le cas je ne comprends pas pourquoi on lui tombe dessus vous y compris

Le Barde

P. P. Lemoqeur a dit…

Cher Barde,

La question de la déportation des homosexuels mais aussi des homosexuelles n'est pas encore complétement clarifiée car les historiens peu nombreux qui s'attachent à la mise en évidence des faits n'ont pas, loin s'en faut, terminé leurs travaux.
Ce travail est compliqué du fait que l'homosexualité étant tabou,autant pour les bourreaux que pour les victime, nombre d'entre eux et d'entre elles (on a un peu tendance à les oublier) auraient été interné(e)s en tant qu'a-sociaux.
Vu l'état de délation généralisée qui régnait en France à l' époque, c'est se foutre de la gueule du monde que prétendre que l'homosexualité de personnes déportées en tant que "résistants" ne se faisait pas en même au titre de leur homosexualité fut-elle cachée...
Le rapport des nazi à l'homosexualité n'était pas très clair, puisqu'il y avait des homos nazi, se souvenir de Ernst Roehm chef des SA...
Pour ce qui est du nombre... un seul suffirait à s'indigner.
Et puis en quoi le fait qu'il n'y aurait pas eu d'homosexuels expédiés de France vers les camps changerait quoique ce soit au fait qu'il y en eut en Allemagne et ailleurs ?

Imaginez que la France ait eu le courage et la possibilité d'empêcher tous les juifs à l'époque sur le territoire français d'être déportés, Vanneste oserait-il prétendre qu'il n'y en eut aucun nulle part ?
Une amie à moi aujourd'hui disparue qui fut une des dernières prisonnières d' Auschwitz y avait été envoyée en tant que résistante. Elle était surtout juive d'origine polonaise, mais tenait néanmoins à son statut de déportée résistante au dépend de celui de juive.
Alors... déjà qu'aujourdhui faire son coming out n'est forcément simple, imaginez il y a 70 ans...
Ce ne sont pas des gens comme Vanneste qui auraient simplifié les choses...

Et puis, in fine, en admettant même que ce soit vrai, qu'il n'y aurait pas eu d'homosexuels et homosexuelles déportés, il pourrait s'en réjouir, non ?

daniel a dit…

Dans la pratique, les couleurs découpées dans des bouts de tissus assez dégueulasses, étaient parfois incertaines.
Et ça dépendait aussi dans quel sens on mettait la pointe du triangle, en haut, en bas surtout pour le vert (délinquants ou criminels).
Les homos avaient le triangle rose (homos mecs, pas seulement allemands aussi mais Alsace Loraine) et noir (asociaux, la plupart homos mecs et nanas) et également mais dans une très très moindre mesure au vert (repris de justice homo mecs qui devenaient kapos)

Anonyme a dit…

Bonjour PP,
je reprends votre strophe : "Et puis en quoi le fait qu'il n'y aurait pas eu d'homosexuels expédiés de France vers les camps changerait quoique ce soit au fait qu'il y en eut en Allemagne et ailleurs ?"
il ne s'agit pas de nier les déportations d'homosexuel(le)s ; il ne s'agit pas non plus de nier les déportations faites en Allemagne pour cette cause, Vanneste le reconnait puisqu'il le dit et parle même des 3 départements français sous la coupe de nazis où ça s'est produit. Il s'agit et là encore Vanneste le dit dans son interview "qu'en l'état actuel des connaissances" donc il sous entend bien que ça pourrait être remis en cause avec de nouvelles découvertes, qu'il n'y pas eu de déportations d'homosexuel(le)s pour cette raison là en France. Point barre ! Donc aujourd'hui dans notre beau pays démocratique on ne peut plus exprimer de choses qui vont à l'encontre du politiquement correct. On en arrive à avoir un TV aseptisée, une radio qui en prend le chemin et une presse écrite qui ne vaut guère mieux. Il ne reste plus qu'à décrété une pensée officielle et ce sera complet (ça en prend le chemin avec cette histoire de génocide arménien. Vous connaissant un peu, je prends les devants pour dire qu'il y a bien eu à mon sens un génocide mais ce n'est pas à la loi de le décréter) .

Le Barde

daniel a dit…

Ouais, il y en a eu au moins une soixantaine, je vais essayer de retrouver les noms...
A part ça, le keum là,heu..., Vanneste, c'est un gros con et en période électorale tous les moyens sont bon pour virer les gros cons; la plus extrême mauvaise fois est requise! On verra les problèmes historiques et la vérité après les élections !
Parce qu'il faut arrêter de se prendre la tête pour rien, la finalité du discours de ce mec c'est d'être et d'inciter à l'homophobie, rien d'autre.
Il trouve que la droite n'est pas assez extrême. C'est clair, merde ! Il n'est pas historien; c'est en temps qu'élu qu'il s'exprime.
Que je sache il n'est pas non plus un spécialiste des camps nazis et de la déportation. Il est d'abord homophobe patenté et il le revendique ! Parce que son problème, ce n'est pas d'établir une vérité historique mais bien de dire qu'il y a trop de pédés dans les médias, ce qui est aussi, entre nous soit dit, une autre manière de rappeler tacitement qu'il y a aussi trop de juifs dans les médias . C'est la honte, ce type.
On va quand même pas pleurnicher au nom de la censure sur ce gros con et ses provocations de merde.
Signé FURAX

Anonyme a dit…

Bonjour,
Daniel, j'espère que vous n'êtes pas juge car à votre manière très élaborée de voir les choses, vous condamneriez d'abord et chercherez (éventuellement) la vérité après. Méfiez-vous, avec ce type de raisonnement vous êtes au plus près de ceux que vous dénoncez...

Le Barde

P. P. Lemoqeur a dit…

De toutes façons... vérité historique ou non, la première vérité est actuelle et factuelle . Vanneste est homophobe.

Site counter

Archives du blog