26 août, 2012

Humeur culinaire !

Je sais pas si vous êtes comme moi, mais je fuis les crêperies comme je fuis les fast-foods. Ah, les crêperies... Généralement, c'est revêtu à l'intérieur de frisette de pin sur les murs et de vichy à carreaux rouges et blancs sur les fenêtres mais aussi sur les tables. C'est généralement chauffé l'hiver par un poêle  à mazout qui empeste et malgré ça on se les gèle ... On y mange dans d'odieuses assiettes en grès jaunâtres qui grincent dès que le couteau s'y frotte et l'on boit du cidre tiède dans des tasses blanches cerclées de rouges marquées " la Bolée du Fouesnant"... On vous y sert des galettes recuites et pour la plupart étonnantes, du genre "merguez-chantilly" ou "fruits de mer-savoyarde"...
Autant s'acheter un calendos bien fait, une baguette craquante un kil de rouge  et quelque soit le temps,  se les bâfrer sur un banc sans vergogne .

8 commentaires:

Calyste a dit…

Lu et approuvé, et au litron,le rouge!

riskofil a dit…

J'ai mangé il y a longtemps dans une crèperie à Concarneau, c'est à se demander si tu n'as pas été dans la même, poêle à mazout compris !

Jérôme a dit…

Eh les deux râleurs, vous les fuyez aussi quand vous êtes en Bretagne?

P. P. Lemoqeur a dit…

Mais non ! c'est bien pour ça que mon propos tend vers l'universel !

P. P. Lemoqeur a dit…

Ben oui, Jérôme, qu'on les fuit, on peut ! Tu oublies qu'en Bretagne il y a maintenant plus de pizzerias, de couscous et de suchi que de crêperies .

Anonyme a dit…

PP, si vous vous faites pigeonné en choisissant vos crêperies parisiennes, n'en dégoûté pas les autres.
Quant à votre affirmation sur le nombre supérieur de couscous pizzeria et autres suchi présents en Bretagne vous la sortez d'où ?

Le Barde

P. P. Lemoqeur a dit…

Allons, allons, Barde !

Non seulement les crêperies bretonnes sont insalubres, mais les gens qui les fréquentent et les défendent ont accroché leur humour en entrant sur le vieux porte-manteau qui chancelle, près de la porte de planches disjointes... maintenant pour être honnête quand je suis à Cancale je préfère aller chez Rollinger...
Mais non, Barde,toutes mes excuses, je déconne !

daniel a dit…

nPas la peine de se crêper le chignon!
Moi, avec mon bras cassé en glissant sur une semelle de crêpe je ne mange que chez Sidi Bousaïd à Bénodet' c'est plus sûr.
D*

Site counter

Archives du blog